Auteur : Ted Nasmith
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
2024-06-25, 20:30:10

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rechercher:     avancée
* Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Turambar  |  Rôle-Play - Quatrième Âge  |  Forum Animations  |  Fil de discussion: Homme recherché dans tout le Gondor
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Homme recherché dans tout le Gondor  (Lu 5089 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Theomir
Maître de Jeu
Joueur Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1574


Par le feu de Scatha !


Voir le profil
« le: 2013-09-15, 18:26:00 »

Une affiche placardée dans toutes les rues de Minas Tirith montrait le visage de l'ancien garde du Gondor Sunjata suivit de ces quelques mots :

Lourde récompense à qui ramènera cet homme. Ayant jadis prêté serment, il est désormais banni des terres du Gondor pour refus d'obtempération à la Garde Royale. Individu dangereux ayant servi dans la Garde sur le premier cercle, et pouvant se faire passer en tant que tel.

L'affiche arbore fièrement le sceau royal.

Le bouche-à-oreilles ne tarderait pas à s'étendre sur la totalité du Gondor...
Journalisée
Vénal
Joueur Vétéran
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 921


Voir le profil
« Répondre #1 le: 2013-09-15, 22:46:27 »

Beltaren avait entendu des rumeurs de "garde renégat". Par intérêt, il avait demandé des renseignements à ce sujet, et ces renseignements ne lui plaisaient pas. La description du recherché lui était trop familière. Il se rendit à Minas Tirith au plus vite pour calmer ses craintes, pour voir le visage du banni, en espérant se tromper.

Arrivé de nuit, il repéra la première affiche visible et s'en approcha. L'éclairage était mauvais, il devait confondre, c'était sans doute quelqu'un qui lui ressemblait, il lui fallait étudier cette image en pleine lumière. Un regard à droite, puis à gauche pour s'assurer qu'il était seul, et il arracha l'affiche et la rangea parmi ses affaires.

Arrivé à l'auberge, il loua une chambre, ferma à clé derrière lui, jeta ses affaires sur le lit, ressortit l'affiche et l'étudia en pleine lumière.
Un malaise se fit sentir, ainsi qu'un sentiment de culpabilité.

« Pourquoi, Sunjata ? Que s'est-il passé ? »

Beltaren s'assit un moment pour réfléchir. Il devait y avoir une bonne raison. Sunjata n'était pas quelqu'un de mauvais, il en était certain.
Il devait se renseigner, comprendre ce qui s'était passé. Et surtout, il devait retrouver Sunjata avant que quelqu'un d'autre ne le fasse.
Journalisée
Intalir
Maître de Jeu
Joueur Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 1027


hellfire.vinterfrost@hotmail.fr
Voir le profil
« Répondre #2 le: 2014-02-08, 00:56:59 »

Rilmë avait vaguement entendu ces rumeurs concernant Sunjata et s'était demandé dans quel pétrin il s'était encore embarqué, n'ayant pas eu le temps de s'y intéresser de plus près.
Mais la discussion avec Jynnea au Poney Fringant venait de lui rappeler cette étrange affaire, et le fait qu'elle demande des nouvelles du jeune homme ne lui avait rien inspiré de bon. Il semblait évident qu'elle avait eu vent de ses mésaventures et il n'était guère impossible qu'elle y fût pour quelque chose. Cette fille sentait l'embrouille à plein nez.

Ayant réglé les affaires qui l'avaient précédemment occupée, Rilmë s'était donc mise en route pour Minas Tirith dans l'intention d'en apprendre davantage, laissant le jeune Thralil à Bree. Il avait suivi l'échange un peu tendu entre les deux femmes et s'était montré inquiet du sort de Sunjata, et décidé à garder un oeil sur Jynnea. Du moins, si il ne tombait pas sous son charme facile et vénéneux. Mais un problème à la fois !
Ah, et il fallait qu'elle remette la main sur son vieil ami aussi. Celui qui avait le même défaut qu'elle : être toujours par monts et par vaux...
Journalisée

Rilmë, voyageuse
Vénal
Joueur Vétéran
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 921


Voir le profil
« Répondre #3 le: 2014-02-16, 13:56:49 »

La nuit était noire, et les rues grossièrement éclairées. Presque tous dormaient à cette heure, et le silence qui régnait était assourdissant. C'était comme si rien ne s'était passé, la vie avait repris son cours dans la Cité Blanche.
Beltaren n'avait plus les mots pour décrire à quel point il détestait cette cité.
Emmitouflé dans sa cape, ganté et encapuchonné, il n'aurait presque été qu'une ombre dans ces rues s'il avait habillé de plus foncé. Il avait dit avoir besoin de repos, et il en avait besoin. Mais il ne le trouvait pas. Même dans le sommeil il n'avait pas de répit. Malgré ses tentatives il n'avait pas pu se changer les idées. Alors plutôt que de courir après un sommeil qui ne lui apportait rien de bon, il avait décidé de sortir. Prendre l'air. Faire quelque chose. Bouger.

Plus loin dans la rue, il distinguait une silhouette. Large d'épaules, plutôt grande, et qui visiblement n'avait d'yeux que pour lui. Beltaren chercha du regard des gardes, mais il n'en vit aucun. Cela ne l'étonna qu'à moitié. Chaque heure qui passait lui faisait réaliser leur incompétence. Chaque heure qui passait lui faisait réaliser que ses rêves d'antan étaient infondés. Il avait voulu croire en la chevalerie, mais ses expériences lui avaient fait réaliser que les plus braves et serviables n'étaient jamais ceux qui portaient les insignes. La paix relativement nouvelle avait réduit la Garde et la Chevalerie une profession avantageuse et confortable, rien de plus.

Beltaren ne répondit pas à l'homme quand il l'interpella. Il avait tout sauf envie de parler à présent, tout sauf envie de compagnie. Mais l'inconnu lui força la main quand il l'attrapa par le bras. Et tout alla très vite. Beltaren de dégagea vivement et le saisit à la mâchoire pour lui écraser la tête contre le mur le plus proche. Et sans attendre, il referma une poigne de fer sur son cou, le soulevant aussi haut que possible, une lueur de meurtre dans le regard. Il était comme en transe, et la peur visible dans le yeux de l'étouffé le laissait complètement indifférent.
Puis il vit le visage de l'homme prendre des traits féminins, jusqu'à ce qu'il reconnaisse la vendeuse de Sunjata, et revoit l'air à la fois terrifié et coupable qu'elle avait eu. Il repensa aussi au récit de la fuite de Sunjata, et à l'homme qu'il avait tué parce qu'il lui avait mal parlé. Beltaren réalisa alors qu'il n'avait pas la moindre idée des intentions de cet homme.
Il le relâcha, l'observa un instant tousser douloureusement, et reprit sa route sans un mot.
Journalisée
Tiramankan
Joueur Vétéran
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 155



Voir le profil
« Répondre #4 le: 2014-02-21, 16:27:03 »

Un ours...C'est ce qui avait donné l'envie de mourir à Sunjata. Alors que celui-ci chassait afin que la faim n'ait pas raison de lui, après sa fuite de la Cité Blanche, il mit le pied sur une pierre glissante et dévala la pente pour atterir finalement sur le dos, juste en face d'un ours et de son petit. Protégeant l'enfant, la femelle ours se rua sur l'homme qui n'eut qu'à placer son estoc devant lui pour éviter la menace de l'animal, bien trop précipité et inconscient. Et là, Sunjata s'interrogea..Qu'avait-il fait de bien dans la vie ? Encore fier d'avoir brisé la vie de l'animal et de son petit, il pensa trouver une réponse rapide qui n'arriva pas.

L'homme n'avait vécu que dans la douleur et comme une malédiction, tout ce à quoi il était confronté, tout ce qu'il apportait n'était que mensonge, tromperie et mort. Et pourtant il en avait faits des efforts ! Passé Recrue du Gondor puis Garde, il avait toujours obéi aux ordres et s'était montré dévoué, respectueux et attentionné. Il demanda donc à devenir Sous-Officier du Gondor, le coeur plein d'espoir. Mais lors de son entrevue avec une gradé, il se fit voir sa proposition refusée de façon fort peu aimable. L'homme lui cracha des mots à la figure comme "race", "jamais" qui remplirent Sunjata de colère. Furieux, il demanda à quitter la Garde. L'homme lui demanda de rendre ses insignes sans aucun état d'âme. Refusant car il était en possession d'un uniforme de sous-officier qu'il avait volé dans le camp de garde, Sunjata attacha l'homme violemment et s'enfuit, après avoir tué un homme qui l'avait mal regardé un peu plus tôt. Sunjata erra donc de forêts en forêts, sans jamais s'amuser et souffrant d'une faim toujours plus grande.

Après sa mésaventure avec l'ours, il voulut en finir avec tout. Il se rendit à Minas Tirith, la cité dans laquelle il devait être jugé. Rien n'avait changé...Il pensait que revoir des gens, les rues agitées de la cité lui ferait du bien, mais cela lui donna juste plus envie d'en finir. Après quelques incidents, il finit par se faire attraper plus ou moins exprès, dans le but d'assister à son jugement. Mais les choses ne tournèrent pas de cette manière. Après un interrogatoire très confus mené par Rilmë et Beltaren, il fut conduit à sa boutique auprès de sa vendeuse Tansy. Il savait que ses amis ne pouvaient le tuer, il fallait agir vite...
La peine...le jugement...tout cela était trop long...Il prétexta le besoin de parler à Tansy seul à seul..Deux, trois mots, et la femme lui brisa la nuque d'un coup de hache, froidement. Quelques instants après, elle mit fin à sa propre vie, dans une atmosphère ou règnaient la panique et le désarroi...

Quelques jours plus tard des gardes vinrent nettoyer la salle de vente et se débarrasser des affaires de l'ancien garde. Une recrue, tout juste arrivée des champs voisins, tomba sur un livre poussiéreux rempli de lettres et se mit à les lire par curiosité...cela semblait être des lettres d'adieux...Il put lire "Beltaren", "Eranyel ", " Arkadil " et d'autres noms qu'il ne connaissait pas...Il laissa retomber les documents et s'occupa des armes qui attisaient à présent beaucoup plus sa curiosité...

Journalisée

Sunjata,le Númenóréen Noir,maître mineur et expert forgeron.
Theomir
Maître de Jeu
Joueur Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1574


Par le feu de Scatha !


Voir le profil
« Répondre #5 le: 2014-03-03, 10:19:17 »

L'Officier de la La Garde qui s'était chargé des interrogatoires attendait toujours la déposition d'un dénommé Thralil. Tant que l'homme n'avait pas été entendu, la dame du Nord ne pouvait quitter la cité.
Journalisée
Avrigney
Joueur Vétéran
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 187


avrigney@hotmail.fr
Voir le profil Courriel
« Répondre #6 le: 2014-03-05, 11:19:01 »

Comme a son habitude, Thralil n'avait pas compris toute la situation... il était à mille lieues d'imaginer qu'on attendait de lui un quelconque témoignage. Il avait d'ailleurs décider de s'éloigner de la grande cité pour aller du côté de Linhir où il se sentait assurément plus à son aise.
Journalisée

Thralil le Dunadan
Avrigney
Joueur Vétéran
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 187


avrigney@hotmail.fr
Voir le profil Courriel
« Répondre #7 le: 2014-03-05, 20:42:44 »

Après son séjour à Linhir Thralil avait décidé de rentrer chez lui, à Bree. Il repassa par Minas Tirith pour reprendre les affaires laisser aux coffres de la banque. Il y rencontra Beltaren qui, lors d'une discussion quelque peu tendue au début, lui apprit que son témoignage était attendu par la Garde de la ville. D'abord sceptique, Thralil réalisa qu'il avait mis la réalité de côté depuis trop longtemps. C'est ainsi qu'il se rendit auprès de la Garde afin de livrer sa version de la tragique histoire.
Journalisée

Thralil le Dunadan
Morenlor
Administrateur
Joueur Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 662


Le Bienveillant

harkinian84@hotmail.com
Voir le profil Courriel
« Répondre #8 le: 2014-03-07, 19:53:40 »

Elle avait appris la nouvelle de sa mort par des gardes de Minas Tirith.

S'en donnant à cœur joie, les gardes pensaient rassurer la jeune demoiselle en lui assurant que désormais, il y avait un "sale traître, fils de pouilleux en moins".
Mais bien entendu ce fut tout le contraire, étant donné que Melenia, guérisseuse à la capitale, était la cousine de Sunjata.
Au fond d'elle, elle savait très bien que Sunjata était un homme bon et loyal, mais très maladroit.

À présent elle avait peu de temps, elle savait que les cadavres des hommes jugés traîtres étaient jetés dans une fosse commune avant d'être brûlé. Il fallait qu'elle récupère le corps, car il méritait une digne cérémonie, mais elle n'y arriverait jamais seule...





Journalisée

Faldwine, dresseur de chevaux.
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Turambar  |  Rôle-Play - Quatrième Âge  |  Forum Animations  |  Fil de discussion: Homme recherché dans tout le Gondor
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.8 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !